• Maison d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale avec enfants • Effacez vos traces
514-270-8291

Bookmark and Share
There was a problem loading your MailChimp details. Please re-run the setup process under Settings->MailChimp Setup
Entrez votre courriel pour recevoir de nos nouvelles et notre bulletin
Nouvelles

La vidéo à propos de notre activité «Danse contre la violence» est maintenant en ligne ! Cliquez ici pour la visionner.

Vous pouvez dès maintenant faire un don en ligne via CanaDon !


Faire un don maintenant par CanadaHelps.org!

Témoignages

Nous avons demandé à des anciennes résidentes de partager leur expérience. Voici ce qu’elles voudraient vous dire…

« J’aimerais bien que toutes les femmes contactent Assistance aux femmes parce qu’on ne se sent pas comme dans un lieu juste avec des intervenantes, mais comme en famille. On nous fait sentir comme dans notre maison, en plus de l’aide qui est offerte, financièrement, psychologiquement et pour les démarches. Et l’équipe est formidable. »

« Ça m’a aidé à réfléchir, à faire le deuil de cette partie-là de ma vie, même si ce n’est pas facile et que ça prend du temps. Reprendre l’estime de soi ne vient pas du jour au lendemain. Mais maintenant, je me sens mieux. »

« Même après le séjour, c’est comme une maison pour nous. Comme immigrants, on n’a pas de parenté ici, donc ça devient comme notre parenté, nos amis. On se sent très en sécurité. C’est toujours très agréable avec les gens qui travaillent là. »

«Pour moi, c’est un abri. Il n’y a pas de violence, c’est un lieu sécuritaire. Ça m’a aidée à être suffisamment forte pour faire face à ma vie, et à moi-même»

«Je sens que c’est une deuxième maison pour nous, avec un support chaleureux pour se rendre à la prochaine étape. Toutes les travailleuses sont gentilles, donnent beaucoup de conseils, pour moi et aussi pour mes enfants. Toutes les activités qui ont lieu après avoir séjourné à la maison me rendent heureuse et plus forte, et je peux partager et apprendre avec mes enfants. Neuf ans après mon passage à la maison d’hébergement, je m’y sens toujours comme chez moi.»

«Pour les personnes qui vivent une situation de violence et qui ne sont pas certaines si elles veulent quitter ou non, j’aimerais leur dire que c’est mieux de partir. De ne pas perdre votre temps. Ça m’a pris plusieurs années pour décider de quitter mon mari parce que je pensais qu’il changerait, mais ça ne change pas. C’est mieux de ne pas perdre votre temps et de commencer une nouvelle vie.»

T. 514-270-8291