• Maison d’hébergement pour femmes victimes de violence conjugale avec enfants • Effacez vos traces
514-270-8291

Bookmark and Share
There was a problem loading your MailChimp details. Please re-run the setup process under Settings->MailChimp Setup
Entrez votre courriel pour recevoir de nos nouvelles et notre bulletin
Nouvelles

La vidéo à propos de notre activité «Danse contre la violence» est maintenant en ligne ! Cliquez ici pour la visionner.

Vous pouvez dès maintenant faire un don en ligne via CanaDon !


Faire un don maintenant par CanadaHelps.org!

QUESTIONS D’IMMIGRATION



Mon mari menace de me renvoyer dans mon pays si je le quitte, peut-il le faire ?

Il est commun, en situation de violence conjugale, que le conjoint utilise le statut d’immigration comme menace ou chantage. Toutefois, dans la majorité des cas, ces menaces ne sont pas fondées. En effet, si vous avez déjà un statut légal au Canada, que ce soit citoyen, résident permanent, demandeur d’asile ou personne réfugiée, votre conjoint ne peut pas décider de vous renvoyer dans votre pays. Si vous n’avez pas de statut légal au Canada et que vous vivez une situation de violence conjugale, nous vous conseillons de nous appeler pour évaluer davantage votre situation et pouvoir mieux vous conseiller.

Je suis une personne parrainée, est-ce que je perdrai ma résidence permanente si je quitte mon mari?

Une personne parrainée qui a sa résidence permanente ne peut pas la perdre si elle décide de quitter son mari pour raison de violence conjugale et ce, même si la résidence permanente conditionnelle de deux ans s’applique. En effet, il existe une exception à la résidence permanente conditionnelle pour les situations de violence conjugale. Par contre, il se pourrait que vous deviez prouver que vous viviez de la violence ou de la négligence (plainte à la police et numéro d’événements, témoins, enregistrements, séjours en maison d’hébergement, etc.). Nous vous invitons à nous appeler pour discuter davantage de votre situation et pouvoir mieux vous conseiller.

Si je suis parrainée et je n’ai pas de revenu, puis-je perdre la garde de mes enfants?

La décision légale reliée à la garde des enfants sera prise en fonction du meilleur intérêt des enfants, sans prise en compte de votre revenu personnel. De plus, au cours du processus légal, il sera évalué si votre mari doit vous donner une pension alimentaire pour les enfants (et pour vous) et le montant sera établi en fonction de ses revenus. Finalement, vous devez savoir que vous pouvez recevoir des prestations d’aide sociale même si vous êtes une personne parrainée.

Si je suis sans statut ou en demande d’asile, puis-je recevoir de l’aide sociale?

Une personne qui est demandeur d’asile peut recevoir de l’aide sociale. Il faut déposer la demande au « Centre spécialisé des demandeurs d’asile, des garants défaillants et des parrainés ». Un demandeur d’asile est aussi admissible au Programme Fédéral de Santé Intérimaire (PFSI) ainsi qu’à obtenir un permis de travail.

Une personne sans statut n’est normalement pas admissible à l’aide sociale. Il faut qu’elle fasse légaliser son statut avant de pouvoir appliquer aux services du gouvernement ou pour pouvoir renouveler un visa de travail. Nous vous invitons à nous appeler pour discuter davantage de votre situation et pouvoir mieux vous conseiller.

T. 514-270-8291